Noémie HANSSEN

15, Kwinten – 3790 Fouron-Saint-Martin

14candidate au Conseil communal

Je suis une jeune fouronnaise de 19 ans étudiant la biologie médicale à Liège.
J’ai toujours vécu à Fourons et j’ai donc été éduquée dans les valeurs que nous chérissons ici, dans notre petite commune méconnue du monde.

Pourquoi suis-je candidate ?

La raison est fort simple, j’aimerais faire évoluer notre petite commune, l’ouvrir au monde extérieur et à la société moderne. Ayant fait un stage à l’Université de Maastricht lors de ma deuxième année en biologie médicale, je me suis aperçue à quel point le monde est vaste et diversifié. Malgré la présence de toutes ces personnes si différentes, il y avait une bonne entente entre elles, la barrière de la langue ne les empêchait pas de vivre ensemble. L’anglais, le néerlandais, le français, l’allemand ou même le chinois n’existaient plus. Tout le monde parlait une seule et même langue, celle de l’humanité !

C’est ce que j’aimerais pour notre belle commune :
– l’entente et l’entraide entre les voisins des six villages réunis. De nombreux faits historiques nous l’ont prouvé, une population UNIE résiste plus facilement aux problèmes de la vie qu’ils soient bénins ou plus conséquents ;
– l’espoir de voir un jour un monde meilleur sans cette crainte perpétuelle du regard des autres.

Chacun est maître de son destin et de la future société fouronnaise qui va naître.

Faisons de notre commune notre monde utopique à nous ! Rêvons en grand et construisons ensemble une commune où il fait bon vivre.

Noémie HANSSEN
15, Kwinten – 3790 Sint-Martens-Voeren

Kandidaat nr 14 voor de Gemeenteraad

Ik ben een 19-jarig meisje uit Sint-Martensvoeren, studente in medische biologie in Luik.

Ik ben geboren en getogen in Voeren en ik ben opgevoed geweest in de waarden die we hier koesteren, in onze kleine gemeente.

Waarom ben ik een kandidaat ?

De reden is heel simpel, ik zou graag onze kleine gemeente willen zien evolueren, open worden voor de buitenwereld en de moderne samenleving. Gedurende mijn stage aan de Universiteit van Maastricht op mijn tweede jaar in de medische biologie, besefte ik hoe enorm en divers de wereld is. Ondanks de aanwezigheid van heel verschillende mensen, was er een goed begrip tussen hen, taalverschillen verhinderden hen niet om samen te leven. Engels, Nederlands, Frans, Duits of zelfs Chinees bestonden niet meer. Iedereen sprak een en dezelfde taal, die van de mensheid !

Dat is wat ik zou willen voor onze prachtige gemeente :

– verstandhouding en wederzijdse hulp tussen de buren van de zes dorpen. Veel historische feiten hebben het ons bewezen, een bevolking die samen houdt biedt betere weerstand tegen de kleine of grote problemen van het leven ;

– de hoop een betere wereld te zien zonder deze eeuwige angst voor de blik van anderen.

Iedereen is meester van zijn lot en van de toekomstige Voerense samenleving op komst.